Fondation Prince Albert II de Monaco - SAS le Prince Albert II de Monaco annonce une convention entre Sa Fondation et le Marine Biological Laboratory Woods Hole, Massachusetts - Etats-Unis
Actualités

SAS le Prince Albert II de Monaco annonce une convention entre Sa Fondation et le Marine Biological Laboratory Woods Hole, Massachusetts - Etats-Unis - 09/07/2018

SAS le Prince Albert II de Monaco s’est rendu à Woods Hole – Massachusetts, le 9 juillet dernier afin de visiter deux instituts dédiés à la recherche océanique : le Marine Biological Laboratory (MBL) et le Woods Hole Oceanographic Institution (WHOI). Aux côtés de la délégation monégasque, le Prince Souverain, a pu rencontrer les scientifiques de ces organismes, partageant avec eux le même profond intérêt pour la biodiversité marine, l’exploration et la protection des océans. Accompagnaient le Souverain, SEM Bernard Fautrier, Vice-Président de la Fondation Prince Albert II de Monaco, SE Mme Maguy Maccario-Doyle, Ambassadeur de Monaco aux Etats-Unis et au Canada et le Pr. Patrick Rampal, Président du Centre Scientifique de Monaco.

SAS le Prince Albert II s’est tout d’abord rendu au Laboratoire de Biologie Marine (MBL), dont les travaux en biologie fondamentale couvrent également la biodiversité et l'environnement. Fondé à Woods Hole en 1888, le MBL est une institution privée à but non lucratif, affiliée à l'Université de Chicago. Après la présentation du Gemma, navire de recherche du MBL, le Prince Souverain, guidé par M. David Remsen, Directeur du Département de Recherche Marine, a visité le Centre des ressources marines. « Nos océans sont fortement menacés, en dépit de leur taille et de leur contribution vitale à l’humanité » a déclaré Son Altesse lors de la visite, « C'est une question centrale, urgente et à la fois éternelle, un enjeu pour aujourd'hui et pour les générations futures. Pour aller de l’avant, aux Nations-Unies, à Monaco, ou ici sur la magnifique côte de la Nouvelle-Angleterre, nous n’avons qu’une seule ressource : la connaissance, la compréhension et la science. Notre seule ressource, c’est vous.»

Lors d’un déjeuner au Woods Hole Golf Club, les échanges ont pu se poursuivre autour de la thématique du changement climatique et de l’environnement.  Prenant la parole, le Professeur Robert Zimmer, Président de l’Université de Chicago, a souligné l’importance du rôle de la science dans la lutte contre le dérèglement climatique. 

L’après-midi, la délégation monégasque s’est ensuite rendue dans les laboratoires du WHOI, où elle était accueillie par M. Mark Abbott, Président et Directeur de l’Institut ainsi que par M. Larry Madin, Directeur Adjoint et Vice-Président pour la recherche. Dédié à la recherche dans les domaines des sciences et de l’ingénierie marines, le WHOI, fondé en 1930, est considéré comme la plus grande institution privée des États-Unis en matière de recherche océanographique. Les chercheurs de l’institut ont présenté plusieurs de leurs travaux scientifiques sur les récifs coralliens, les micro plastiques ou encore sur la « Twilight Zone »  ou zone mésopélagique.

Une exposition proposant photos historiques et pièces d’archives, provenant des bibliothèques du MBL et du WHOI, concluait la journée en retraçant les expéditions polaires menées par le Prince Albert Ier.

La Fondation Prince Albert II de Monaco apporte son soutien au projet “SeaBase” du Marine Biological Laboratory

SAS le Prince Souverain, lors de sa visite, a officiellement annoncé la signature prochaine d’une convention entre Sa Fondation et le Marine Biological Laboratory afin de soutenir un projet lié à une meilleure connaissance de la biodiversité marine. Approuvé lors du dernier Conseil d’Administration le 22 juin dernier à Monaco, l’initiative “Building SeaBase: A bioinformatic infrastructure for Marine Genomes” s’inscrit dans les recherches actuellement menées au MBL sur les enjeux anthropomorphiques et autres défis pour la santé des océans. Le Marine Biological Laboratory souhaite ainsi établir une base de données web, dédiée à la recherche sur la biodiversité marine et les écosystèmes associés. SeaBase intègrera les données du génome, transcriptome et du microbiome associé, de différentes espèces avec des informations contextuelles telles que leur diversité et répartition locale et mondiale, ainsi que les paramètres physiques, chimiques et biologiques de l’habitat. Le MBL développera également de nouveaux outils afin de faciliter les comparaisons de ces données détaillées entre les espèces et les habitats dans le but de comprendre les vecteurs de changement dans les écosystèmes marins. Les études menées auront des applications dans des domaines divers et variés tels que la physiologie, les neurosciences ou encore l’industrie.

Alors que les océans font face à une pression constante, comprendre les mécanismes qui régissent les écosystèmes marins et leur biodiversité apparait plus que jamais fondamental. Le projet s’inscrit pleinement dans les missions que s’est fixée la Fondation en termes d’amélioration et de partage des connaissances scientifiques. Le projet sera conjointement financé par le siège de la Fondation à Monaco et par sa branche américaine.

Larry Madin, HSH Prince Albert II of Monaco, and Mark Abbott©DR
Mark Abbott and HSH Prince Albert II with the Chain hull created in DunkWorks©DR
HSH Prince Albert II of Monaco with MBL Interim Co-Directors Neil Shubin and Melina Hale©Daniel Cojanou
HSH Prince Albert II of Monaco with MBL Interim Co-Directors Neil Shubin and Melina Hale©Daniel Cojanou